Témoignages de proches

Témoignage  de la famille lors de la messe d'enterrement: Un témoignage de la famille

"leur désir de vie, leur désir de Dieu"
 
« J'ai déjà souvent regardé et lu le site, qui est un témoignage précieux, plein de lumière, dont nous avons tous tellement besoin. Combien de jeunes dans les monastères n'ont pas leur désir de vie, leur désir de Dieu. Je les prie de demander pour eux l'Esprit que les animait. Merci!  »
 
Un moine ami de la famille

 
 
"leur cordée fraternelle"

Bien qu’ils soient mes petits neveux je n’ai connu ni Pierre ni Charles. Cependant depuis Noël je ne cesse de penser à Pierre et Charles, à leur cordée fraternelle. Ayant fait avec mon frère Denis, un quasi jumeau pour moi, bien des courses en haute montagne je n’ai aucune peine à imaginer les moments intenses vécus par les deux garçons dans leur dernière course. J’ai la certitude que de tels moments de fraternité vécus dans l’action de la course ont une valeur sans égale. Quel beau repère pour nous tous, qui avons devant nous mille et une opportunités d’instants à vivre intensément.
 
Georges
 
 
 

"Ils avaient le feu de Dieu dans la vie"

« Ayant été leur chef de louveteaux pendant 3 ans puis leur Akéla, je les ai bien connu aux louveteaux.
Je garde un beau souvenir de vos jumeaux. Je me souviens de leur visage. Ils avaient une joie de vivre. Leur joie s’exprimait dans la simplicité, dans la complicité.
Ils étaient toujours serviables pour les plus petits louveteaux et pour la meute.
Leur comportement était à l’image de leur uniforme : propre, simple et soigné.
Je me souviens de leur curiosité notamment pour la nature et de leur joie de découvrir. C’était très gratifiant d’être leur chef de louveteaux et de leur montrer le chemin.
On sentait qu’ils étaient déjà bien dans leurs chaussures.
Rétrospectivement et en voyant les photos et leur parcours, ils dégagent la sérénité, la joie simple, l’assurance du roc sur lequel on peut compter. Je pense qu’ils avaient le feu de Dieu dans la vie. »

Un chef scout de Pierre et Charles


"Ils m’ont rappelé que la sainteté n’attend pas"

"J’ai sur mon bureau le livret de la messe d’à Dieu et les photos de vos deux frères. Pierre et Charles m’ont rappelé, alors que j’avais peut-être tendance à l’oublier au sein même de ma vie religieuse, que la sainteté n’attend pas. C’est la leçon que je retiens d’eux et dont j’espère être digne toute ma vie car ils nous l’ont apprise au prix de leur vie. Sachez que je confie à leur intercession certains jeunes que j’accompagne. Je leur fais confiance pour obtenir du Seigneur de nombreuses grâces !"

Un ami religieux
 
 
 

 

"Une joie contagieuse"

« Que la joie de Pierre et Charles qui était si contagieuse, mais aussi le sérieux avec lequel ils abordaient la vie, restent un exemple précieux pour tous. » 

Une catéchiste de Pierre et Charles


"Désormais nous devons grimper derrière eux"
 
« Sans avoir connu Pierre et Charles Douillet, les deux grands frères jumeaux de mon ami Hugues, et maintenant aux côtés du Seigneur et dans les bras de la Vierge Marie, je pense avoir appris beaucoup d'eux, de leur passion, de leur joie, de leur enthousiasme indestructible et de leur générosité abondante! Et je pense avoir compris quelque chose de précieux que je voudrais partager:

 La Foi est comme une montagne, nous partons de tout en bas et grimpons, grimpons pour arriver tout en haut... Chaque jour, chaque semaine, chaque mois et année sont des étapes de notre escalade, chaque pas plus haut que le précédent nous révèle une vue, une vie, qui n'est que plus belle, notre amour pour son Créateur grandit alors encore et encore, se raffermit à chacun de ces pas, et nous devons nous accrocher pour grimper encore plus haut, nous accrocher à Lui, ne pas se détourner, éviter les pistes dangereuses, et continuer jusqu'au bout, jusqu'au sommet, jusqu'à Lui.
Ce sommet, je crois que Pierre et Charles l'avaient atteint, d'autant plus aujourd'hui car désormais nous devons grimper derrière eux pour les rejoindre, nous devons suivre leurs traces, leur exemple, pour rejoindre notre Sauveur.

Tous les témoignages poignants que nous avons entendus me font regretter de ne pas avoir un jour croisé leur chemin.. mais je sais que, quelque part, cette séparation, la veille de Noël, au cœur de la passion de ses deux êtres si chers à leur famille, à leurs amis et professeurs, étaient voulue. Le Seigneur les a appelé au près de lui, pour montrer à certains ou rendre plus lumineuse à d'autres, la pointe du sommet de la montagne.
Merci!! » 

Une jeune amie de la famille


 "merci d’avoir donné Pierre et Charles à tous ces jeunes"
 
« Encore merci d’avoir donné à tous ces jeunes Pierre et Charles. Je suis impressionné et même bouleversé de découvrir par les confidences reçues et les témoignages entendus combien ils ont pu marqué leurs amis, camarades et même proches plus âgés.
La fécondité de leur vie, courte mais pleine et donnée, sera - au coeur des larmes - votre consolation. Comment ne pas penser à l’abbé Hyvernat, mort en montagne lui aussi ?
Je peux aussi vous témoigner que plusieurs confessions de conversion ont eu lieu le soir de la veillée et aujourd’hui… et vont continuer ! Des RDV sont pris :) Dont une explicitement après avoir prié vos garçons pour obtenir qu’un coeur s’ouvre après des années de blocage. »

Un prêtre ami de la famille


"Pierre et Charles m'accompagneront tout au long de ma vie"
« Je voudrais vous assurer que j'ai été très heureux et fier d'avoir connu et partagé des moments merveilleux avec Pierre et Charles. Je les admirais beaucoup pour ce qu'ils étaient et qu'ils resteront à jamais dans mon coeur, et probablement dans celui de beaucoup d'autres personnes: des frères très simples, humbles, heureux de vivre, altruistes, attentifs aux autres. Egalement, des frères qui incarnaient par excellence ce qu'est l'amour fraternel dans son plus bel atour. Enfin, et surtout, des jeunes hommes de grande valeur comme on n'en connaît que trop peu. J'étais toujours heureux de les voir, je serai toujours heureux de penser à eux et de prolonger leur vie en partageant l'exemple qu'ils étaient ou en le gardant vivace dans le secret de mon coeur. Ils me manquent, sans aucun doute moins qu'à vous.
Je ne voudrais pas que cet hommage ne devienne trop sophistiqué car cela ne leur ressemblait pas. Mais, très simplement, sachez que Pierre et Charles m'accompagneront tout au long de ma vie dans la prière et dans le souvenir inaltérable que l'on garde des êtres chers à son coeur. Sans le savoir, vous m'avez fait un merveilleux cadeau en leur faisant découvrir le scoutisme, car cela m'a permis de les rencontrer et d'apprendre à les connaître. Je voudrais vous remercier pour ce qu'ils étaient, car des enfants ne deviennent pas par hasard des jeunes hommes ou des compagnons exceptionnels, il y a forcément une famille tout aussi exceptionnelle derrière eux. Aujourd'hui, Pierre et Charles vous ont été enlevés, mais je suis convaincu qu'ils resteront à vos côtés tout au long de vos vies car, comme ils me l'avaient confié un soir autour du feu alors que nous parlions de nos familles, ils savaient la chance qu'ils avaient de vous avoir et de pouvoir compter sur votre amour familial...un bien de plus en plus précieux.

Ils sont aujourd'hui bien plus haut que les montagnes, puissent-ils, dans l'amour de Dieu, continuer à nous sourire et nous aider à atteindre nos sommets respectifs. »

Un ami de Pierre et Charles


"Ils aimaient cette montagne sous sa forme la plus pure"

« A présent je sais qu’il ne se passera plus une course sans avoir une pensée s’envolant pour eux là haut. Le bruit du piolet qui ancre dans la glace, le frottement de la main sur le granite, le vent fouettant le visage, ils étaient passionnés au sens propre du terme. Ils aimaient cette montagne sous sa forme la plus pure. Celle que l'on décrit à travers les termes d’engagement, d’aventure, d’effort et de solidarité. Jusqu'à la dernière trace je suis persuadé qu'ils se sont laissé guidé par cette flamme qui brûlait en eux. En rejoignant le Christ, ils ont sûrement achevé l’ascension la plus belle, celle qui nous appelle, au plus profond de nous même, à la recherche du sommet de nos cœurs.
Vous allez nous manquer les amis. A bientôt!  »
Un ami de Pierre et Charles


"une passion de la simplicité"
 
« Pierre et Charles DOUILLET, du haut de vos 22 ans vous étiez pour moi, les rares personnes incarnant la montagne avec une réelle profondeur chrétienne et une passion de la simplicité. L’humilité et la richesse intérieure étaient également les dons que j’ai pu recevoir de vous deux.
Ayant souvent pratiqué la montagne avec vous, voisins et amis de Grand-Naves - vous veniez régulièrement vous ressourcer et partager votre amour de la montagne. Nous avions prévu de beaux projets pour 2015.
Mais vous avez rejoint le Seigneur notre Dieu, vivant de votre passion jusqu’au bout. Je ne vous oublierai pas, j’attendrai patiemment de vous revoir pour partager le festin final dans la joie du Christ au paradis. »

Un ami montagnard de Pierre et Charles

 

"Ils seront des éclaireurs pour leur génération"
 
J'ai été marqué par le départ de Pierre et Charles Douillet (deux jeunes jumeaux de 22 ans décédés ensemble dans une improbable avalanche en montagne), et par la messe d'A Dieu à Saint Louis de Versailles. Nous avons vécu un temps de grâce dans la communion des saints. Il me semble qu'ils seront probablement, par leur pureté, des éclaireurs pour leur génération.

Un curé de paroisse du diocese des Yvelines 
 

 "Merci pour tout ce que vous êtes en train d’opérer dans ma vie"                   

"Ce qui me vient à l’esprit tout de suite de nos 2 jeunes amis, c’est leurs visages lumineux : quand bien même je me trompais, prenant l’un pour l’autre, j’avais instantanément alors comme  toute réponse, leurs deux sourires resplendissants…et qui en disaient long ! Comme j’ai pu apprécier de voir peu à peu, nos propres garçons, les prendre en modèle, dans leur manière d’Etre et de s’engager chacun à leur façon, dans la vie. Leur simplicité, leur attention à leurs proches, la façon de s’adresser à leurs « p’tits frère& sœur » étaient tout autant touchants. Il émanait d’eux… une certaine bonté.

Bien sûr, la nouvelle de leur départ a été synonyme pour moi d’un immense chagrin, anéanti par ce côté injuste alors qu’«  ils avaient tout pour eux »,…,ils étaient tant promis à un bel avenir, de par leurs divers engagements. Mais depuis ce 25 décembre, je ressens qu’ils nous appellent à nous surpasser aussi dans notre propre vie, à se tourner encore davantage vers l’Essentiel, vers cette « essence du ciel ». Les pensées qui me reviennent souvent à l’esprit quand je pense à eux convergent dans ce sens ; j’en ai fait encore l’expérience le week end dernier, en allant me recueillir devant leur tombe ou priant devant Notre Dame de Tous Pouvoirs, qu’ils chérissaient tant en famille. Merci pour tout ce que vous êtes en train d’opérer dans ma vie, mes amis, que je n’oublierai jamais. Aidez moi de la Haut, vous qui embrassez désormais  les hauteurs éternelles et soyez l’Etoile qui me guide, dans le silence de nos montagnes que je chéri tout autant que vous !

Jean-Yves, ami de Naves


 

"Vous nous tiriez vers le beau et le vrai"

Pierre ou Charles ? 

Beaucoup vous ont posé cette question à laquelle vous répondiez toujours avec un large sourire. Votre ressemblance physique vous rendait quasiment identiques et pourtant ceux qui vous connaissaient le mieux savaient bien vous distinguer. 
Pierre, le ton rieur et l’esprit poète regardait vers les cimes ; Charles le roc imperturbable regardait le ciel et rêvait de voler. 

Vous étiez bien unique l’un et l’autre mais tout deux regardiez les Cieux. Ce regard n’était pas superficiel. Très jeunes déjà vous aviez fait de la foi reçue de vos parents un choix personnel et nous entrainiez tous à prier à des âges ou nous n’en faisions pas une priorité.
Vous aviez ce courage, cette force de caractère de nous tirer vers le beau et le vrai.
Comme scouts, chefs ou amis vous avez toujours su nous faire profiter de la richesse de vos vies spirituelles sans jamais nous juger ou nous faire culpabiliser. 

Un exemple pour nous tous ici rassemblés et en particulier pour vous, jeunes scouts qui souhaitez choisir de suivre personnellement  le Christ et vous chefs qui avez charge d’âmes. 
Pierre et Charles, mes amis qui avez rejoint les cimes éternelles, intercédez pour nous auprès du Seigneur afin que, forts d’une relation au Christ toujours plus intense, nous puissions témoigner de la joie d’être enfants de Dieu auprès de nos frères d’ici-bas. 


Un ami de la famille


 



"Ils croyaient en l'amour vrai"
 
Quand j'ai reçu la nouvelle de la mort de Pierre et Charles, la première pensée qui m'est venue en tête était celle-ci: "j'ai deux nouveaux amis au Ciel".
Pierre et Charles font partie des rares jeunes hommes à être sans faux-semblants, clairs, vrais avec leurs amies filles. Ils croyaient en l'amour vrai, et ils étaient exigeants, tant dans leurs attitudes que pendant les discussions.
Ils étaient ouverts à tous, mais gardaient une préférence pour leurs vrais amis, ceux que l'on compte sur les doigts de la main.
Pierre était un pilier dans notre groupe d'ami, discret, à l'écoute, près à mettre de la bonne humeur quand il en manquait, simple, l'éclat de rire jamais loin. Charles était dans ma classe de terminale et tout le monde l'appréciait. Je me souviens qu'il était très taquin et n'hésitait pas à remettre les gens à leur place quand il le fallait!
Merci de nous avoir donné des amis qui croyaient en la vie, et qui n'avaient pas peur de dire ce qu'ils pensaient  dans nos discussions, pour nous réveiller quand quelque chose était mortifère contre les enfants à naître - particulièrement les enfants diagnostiqués handicapés.
Que le Seigneur Jésus fasse pleuvoir sa grâce, lui qui a pleuré son ami Lazare, lui qui maintenant reçoit Pierre et Charles qui l'ont tant aimé.
Que Pierre et Charles intercèdent pour chacun de vous, pour la France, pour les familles, pour les couples en difficulté et ceux qui se préparent à se marier, pour les jeunes qui n'ont plus de sens à leur vie et ceux qui s'engagent au service de la vie.
D’une amie




 
"Flèches élancées vers le Seigneur... maintenant frères de tous"

Je me risque à penser que votre souffrance est celle d'un enfantement qui contribue à donner à Pierre et Charles une vie nouvelle, féconde par l'exemple et l'intercession et qui a déjà largement commencé à porter ses fruits.
 J'ose aussi vous remercier de nous les avoir donnés à travers le don de leur vie et tout ce que vous leur avez transmis puis à travers cette séparation qui les rend frères de tous, invitant chacun à courir derrière eux vers le Christ.

Comment ne pas deviner à travers les circonstances de leur mort un amour ardent de l'Eucharistie ? Partis à la rencontre de leur Créateur, de leur Seigneur, à travers ce qu'il y a de plus élevé et de plus pur, dans un décor immaculé, Pierre et Charles avaient accepté le risque de "perdre leur vie", de laisser Dieu en disposer ; ils sont passés dans l'autre monde au moment où tous les Chrétiens allaient célébrer l'incarnation, s'éclipsant humblement devant ce grand mystère. 

Indissociablement, unis dans la vie comme dans la mort, ils nous livrent un témoignage saisissant de l'amour fraternel à l'heure où l'individualisme fait des ravages!
Flèches élancées vers le Seigneur, ils étaient aussi pleinement frères entre eux, de vous, de leurs amis et maintenant de tous.

La façon dont ils sont partis trace à elle seule la Croix du Christ. Ils nous rappellent avec une intensité grave mais magnifique le chemin à suivre de façon simple, exigeante et joyeuse, ravivant en chacun le désir d'aimer, de servir Dieu et de Le rejoindre !

Merci pour le don inestimable des vies de ces deux garçons qui sont désormais pleinement vivants et présents malgré le voile qui nous prive de leur douce présence...


Une amie de Laure


 


 
Vous êtes pour tous les jeunes des grands frères au Ciel

Je voudrais partager un court témoignage pour Pierre et Charles.
Je ne les connaissais pas mais il m'a fallu écouter les témoignages pour savoir que leurs vies ont été inspirées par le Seigneur. Ils respiraient la joie et ne cessaient de rayonner de l'amour du Christ.
Pour tout vous dire, l'annonce de leur décès si brusque m'a beaucoup marquée et la très belle messe d'enterrement célébrée samedi m'a apaisée et m'a assurée qu'ils étaient au Ciel, dans la Vie Eternelle.
Arrivés ensemble, ils sont aussi repartis ensemble dans le lieu qu'ils adoraient tous deux, la montagne, entourés par la Création de Dieu.
Ils sont des exemples à suivre par les jeunes en quête de Dieu. Comme eux, il faut toujours aller plus haut, tout en aidant les autres, les plus faibles.
Pierre et Charles, sans vous connaitre qu’à travers votre frère Hugues, vous êtes pour moi des exemples à suivre, apôtres du Christ dans notre monde actuel.
Vous connaitre aurait été une grande joie pour moi, de rencontrer des jeunes aussi amoureux de la Vie, de la beauté de la Nature, et vous n'aviez pas peur de votre Foi dont vous avez largement témoignée.
Vous êtes aussi des exemples scouts, pour votre promesse tenue jusqu'au bout : vous étiez les lois, les principes, les vertus, la devise et le service par excellence. Vous êtes pour tous les jeunes des grands frères au Ciel.
"Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu." Nous savons que là-haut, entourés de la Vierge Marie, de Jésus et de tous les saints, vous veillez sur votre famille, vos amis et ceux que vous aimez. Alors Seigneur, nous ne pouvons que les remercier, merci pour eux, pour leurs vies et pour tout le bonheur qu'ils ont répandu en ces 22 années sur Terre. Oui, ils sont partis tôt mais le Seigneur a des projets différents pour chacun d'entre nous, et Pierre et Charles ont déjà semé beaucoup de bonnes graines sur leur passage terrestre, que chacun peut faire pousser, grâce à eux, à leur amour du partage et de la charité.

Soyez assurés de nos prières familiales et personnelle, ils veillent maintenant sur vous et Myriam et Anouk ont 2 anges gardiens qui les aident et veillent sur elles...
"Heureux ceux qui pleurent, ils seront consoles."

Une amie d’Hugues

 


Vous pouvez envoyer votre témoignage à la famille de Pierre et Charles par email à l'adresse temoignages@pierreetcharles.fr